top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurThibaut

La fixation d’objectifs - Quand c’est bien fait, plus rien ne peut nous arrêter !

Dernière mise à jour : il y a 5 jours

Comment se fixer des objectifs ? Dans quel ordre ? Quels types d’objectifs ?


Un objectif est fait pour nous donner un cap ! C’est de savoir où on va, comment on y va et dans combien de temps on espère y arriver.


Dans ces 2 lignes, il y a beaucoup d’incertitudes et de conditionnels. Personne ne sait si et comment on va y arriver. Par contre on va continuer à avancer vers cet objectif.


avant de pouvoir se fixer des objectifs il faut comprendre et différencier les types d’objectifs : 

  • Objectifs de Maîtrise = C’est la maîtrise d’un geste. Il dépend que de soi 

(ex. : je maîtrise les différents aspects du sprint (départ, accélération, posture, vitesse, les bras, le buste, …) 

  • Objectifs de Performance = C’est le résultat de la maîtrise des gestes de mon sport. Il dépend que de soi

(ex. : j’ai fait la meilleure course de ma vie en battant mon record personnel)

  • Objectifs de Résultats = C’est le résultat final, le classement en fin de course. Il dépend des autres.

(ex. : j’ai fait la meilleure course de ma vie en battant mon record personnel mais je finis 4ème.)


Le résultat dépend de la performance des autres mais aussi de la nôtre. 

Notre performance dépend de la maîtrise des différents aspects/composants de notre sport. 

Si on doit établir un ordre cela donnerait : 


Maîtrise -> Performance -> Résultats

Avoir des objectifs de différentes natures est aussi très important. Cela permet de s’évaluer et d’évaluer notre travail.

Comme je dis à mes clients, “Le match/compétition est une simple évaluation de ton entraînement. Si l'entraînement s’est bien passé et qu’il a bien été organisé, la performance sera au RDV.”

C’est la même chose avec les études : les examens ne sont pas pour évaluer notre intelligence mais notre capacité à réviser et apprendre les notions.


On peut vite avoir tendance à se fixer des objectifs, l’un après l’autre pour dessiner notre destination finale.

Et si on part de la fin pour aller au début ? Quand un architecte dessine les plans d’une maison, d’un pont ou encore d’un immeuble, il part de son idée finale. Ce qu’il a en tête.


Un sportif doit partir de la fin pour décrire ses premiers pas à réaliser. Partir de la fin, ce n’est pas de la fin de saison mais de la fin de sa carrière.

Il faut s’imaginer à la retraite sportive (30, 40, 50 ans) et se voir comme on a envie d’être : entourage, succès, carrière, fierté, … C’est de savoir où on veut être à la fois physiquement et émotionnellement. Comment on veut voir sa carrière.

Ce n’est que de la projection mais qui a de l’importance. 


En se voyant réussir, on conditionne notre cerveau à réussir. 

En se voyant échouer, on conditionne notre cerveau à échouer. (lien avec l’article sur l’estime de soi)


L’objectif de cette visualisation positive est de ressentir physiquement et émotionnellement la réussite et la fierté de soi mais peut être aussi celle des autres.

(lien avec l’article sur la visualisation)


Le premier travail est de déterminer, définir et de décrire quelle est notre destination finale, le sommet de la montagne, l’objectif final. 


Pour cela on peut s’appuyer sur 2 outils complémentaires : 


1/ Vidéo de Simon Sinek - Start with "Why"




2/ GROW




Goal (Objectif) = Que voulez-vous faire ? Quel est votre but ultime ?


Reality (Réalité) = Où en êtes-vous à l’heure actuelle ? Quels sont les obstacles qui vous empêchent d’atteindre votre objectif ?


Options = Que pourriez-vous faire ? Quelles sont les ressources à votre disposition ? Quels changements pouvez-vous opérer sur votre comportement pour dépasser les obstacles ?


Will/Way Forward (Volonté) = Qu’allez vous faire concrètement ? Comment pouvez vous commencer à faire des changements ou à exploiter les ressources disponibles pour atteindre votre objectif ?


Cet outil permet la mise en avant des : 

  • Aspirations actuelles

  • Croyances et système de valeurs

  • Ressources disponibles

  • Actions et efforts requis pour atteindre les objectifs fixés


Votre “Why” et “Goal” peut être assimilé avec votre “Raison d’être”. Certaines personnes parlent de “mission de vie”. C’est ce qui vous anime au quotidien. La raison pour laquelle vous faites ce que vous faites.

C’est ce qui vous permet de vous lever le matin, de suivre et enchaîner des entraînements difficiles (intensité, météo, …). C’est également ce qui vous permet d’avancer malgré les échecs, les obstacles, les difficultés voire même de continuer à avancer alors que personne ne croit en votre rêve. 


“GROW” permet de déterminer quel sommet vous souhaitez atteindre. Maintenant il s’agit de déterminer le chemin et les étapes à franchir pour y arriver. Pour ça vous pouvez utiliser l’outil “SMART”.



Cet outil est très intéressant et important en début de saison, après une blessure, après un échec voire même après une réussite. Cela permet de cadrer et d’organiser le travail et de ne pas y aller qu’à l’intuition. Le fameux “doigt mouillé” !


Voici les étapes : 

NB : pour illustrer au mieux, on va prendre l’exemple d’un sprinter au 100m


Spécifique = La spécification de l’action doit être clairement établie

(ex. : réactivité au départ)


Mesurable = Les indicateurs chiffrés devant être incontestables et reconnus comme tels

(ex. : réactivité de 1s entre le départ et mon premier mouvement)


Atteignable = Être accepté afin d’espérer obtenir un résultat

(ex. : je sais que je peux y arriver. Ça ne va pas être facile mais avec du travail je vais y arriver).

Si on n’y croient pas, l’atteinte va être très compliquée et il va y avoir une perte d’adhésion à l’objectif, au projet, …


Réaliste = Il faut s’assurer que le but choisi soit pertinent pour vous. Il faut voir l’intérêt de l’atteinte de cet objectif pour notre quête de notre sommet. En quoi cet objectif va me permettre d’atteindre mon objectif final.


Temporel = Inscrit dans le temps avec une date de fin et éventuellement des points intermédiaires. Sans date butoir, on aura tendance à repousser dans le temps. Ce n’ets plus une priorité.

(ex. : le 31 mars prochain) 


Il faut pouvoir utiliser l’outil SMART sur TOUTES les composantes de son sport : physique, technique, tactique, mental, … 

Cela permet d’avoir une “To-Do” liste et de cocher au fur et à mesure ce que l’on a atteint. De temps en temps, en regardant en arrière (prise de recul) on peut prendre conscience de tout le chemin accompli. Cela va développer sa confiance en soi. 


On a le droit de décaler ou de modifier un objectif. Ce n’est pas une preuve de faiblesse !! Au contraire !!

Arriver à se dire que ce trop difficile pour le moment et que l’on doit ajuster pour notre bien-être et santé physique et mentale est une grande preuve de maturité et d’estime de soi.


En ayant utilisé tous ce outils, votre plan d’action peut ressembler à cela : 





Cela va surtout vous permettre de rester motivé en toutes circonstances ! En cas de difficultés ou de doutes, référez-vous à votre destination finale. Ça va vous redonner ce “peps” pour trouver des solutions et continuer à avancer. 

A votre tour de déterminer et de définir vos objectifs !!

Comentarios


bottom of page