top of page
Rechercher

La préparation mentale au service de votre performance

Depuis un certain nombre d’années, on entend de plus en plus parler de préparateurs mentaux étant au service et contribuant au succès des sportifs. Mais c’est quoi au juste un préparateur mental ? A quoi ça sert ? Comment il travaille ? Et surtout quel est l’apport pour un sportif ?



Je vais vous donner MA manière de voir le métier, ce qu’il peut apporter et mes quelques clés du succès.



C’est quoi un préparateur mental ?

En prenant les définitions termes “préparateur” et “mental” séparément, cela donnerai : 

  • Préparateur - Préparation = “Fait pour quelqu'un de se préparer, d'être préparé pour une épreuve” et “Action de travailler à la réalisation future de quelque chose, de l'organiser à l'avance”.

(Je vous ai épargné les définitions qui étaient hors sujets)

  • Mental = “Relatif aux fonctions intellectuelles, au psychisme” et “Qui se passe exclusivement dans l'esprit, intérieurement, sans s'exprimer ou se manifester extérieurement”


En allant chercher les termes anglais, cela donne ceci : 

  • Mental Skills Coach

  • Mental Health Coach



Comme la préparation physique qui prépare le corps à l’effort d’un match, d’un enchaînement de matchs ou encore d’une compétition, en plus de l’entraînement, la préparation mentale est une préparation mentale d’un événement.

La préparation mentale d’un événement c’est le Jour J être en capacité de donner 100% de son potentiel pour performer.


Pour aller plus loin et en détail, je vous partage des citations pour illustrer mon approche de la préparation mentale : 


“La Préparation mentale est un entraînement qui consiste à développer les habiletés mentales et cognitives dans l’objectif d’optimiser la performance personnelle (ou collective) du (des) sportif(s) tout en favorisant le plaisir de la pratique et l’autonomie”  - Jean Fournier  - Président SFPS

“Toute action positive dirigée vers notre corps ou vers notre mental a une répercussion positive sur notre être tout entier” - Alfonso Caycedo - Fondateur de la Sophrologie

"Les seules connaissances qui puissent influencer le comportement d'un individu sont celles qu'il découvre par lui même et qu'il s'approprie" - Carl Rogers - Le développement de la personne (1968)

Dans mon approche, j’aime bien parler de préparation mentale et de coaching mental. Les 2 sont différents mais complémentaires. 


  • Préparateur mental = Apporte des outils pour être prêt le jour J. C’est pour avoir un effet immédiat. Ces outils sont utilisés quelques jours avant l'événement et surtout pendant. 


  • Coach mental = Fait travailler la personne sur elle-même. C’est plus un travail d’introspection et de développement personnel. Je trouve que ça permet à l’athlète de trouver ses propres solutions à ses problématiques.


Certains diront que c’est la même chose. J’aime bien faire la différence.


Pour illustrer les 2 différences, prenons le cas de 2 plombiers qui viennent chez vous pour une fuite d’eau.

  • Plombier Préparateur Mental = il apporte sa boîte à outils, l’ouvre et vous présente et vous forme sur chacun des outils. Une fois terminé vous êtes en capacité de réparer la fuite d’eau en utilisant le ou les outils.

  • Plombier Coach Mental = il se focalise sur vous, le client, et pas la fuite. A travers les questionnements comme : quels talents, compétences, expériences avaient vous vous permettant de réparer cette fuite. Il va vous faire prendre conscience que vous êtes en capacité de trouver des solutions seul. 


Pourquoi c’est complémentaire ? Parce qu’il est intéressant d’avoir les 2 approches. Le préparateur mental va avoir un intérêt immédiat (court terme) tout en pouvant utiliser les outils dans le futur alors que le coach mental va avoir un effet tout au long de l'accompagnement (moyen et long terme). 


Voici ce que dit l’INSEP sur la différence entre psychologue, psychiatre, psychotérapeute, coach mental et préparateur mental :  



L’objectif qu’un préparateur mental va traiter à la demande du client est quasi toujours la même : être performant.

Par contre les raisons pour lesquelles un sportif n’est pas performant sont très vastes : être submergé par ses émotions et son stress, jambes coupées, énervement, colère, …


Toutes ces “causes” peuvent et doivent être traité de 2 manières différentes et complémentaires : 


1/ Trouver et traiter la cause

Le stress ne vient pas sans prévenir pour s’amuser. Il arrive à cause de quelque chose, d’un déclencheur. Il faut trouver ce déclencheur pour le comprendre et le résoudre. 

C’est le coaching mental.


Ex. : quand vous allez chez un médecin, vous souhaitez guérir. Le médecin va trouver la cause pour pas que la maladie se reproduise et que vous n’ayez pas besoin de médicaments pour aller bien (après le traitement).


2/ Transmettre et appliquer les solutions

Avoir les outils permet de faire face à la problématique mais aussi de l'anticiper.

Si en match vous avez un stress, il faut un outil pour diminuer ce stress.

Si les émotions sont difficiles à vivre, il faut un outil pour vivre au mieux cette émotion.



Les causes à traiter sont très variés : 

  • Confiance en soi

  • Estime de soi

  • Gestion du stress

  • Reprise après une blessure

  • Arrivée dans un nouveau club

  • Arrivée d’un nouveau staff

  • Fixation des objectifs

  • Motivation

  • Stress

  • Imprévu

  • Évènement

  • Blessure

  • Résultats



Mon approche en tant que préparateur mental comporte 3 étapes : 

  1. Connaissance de soi Apprendre à se connaître pour mieux anticiper 

  2. Acceptation de soi Accepter que l’on est pas parfait et que l’on peut quand même performer

  3. Développement de soi Travailler sur soi pour être une meilleure personne, avoir un regard différent sur soi et sa performance


Cette approche permet aux sportifs de performer tout en prenant du plaisir.

En plus de la posture et des outils, le cadre d’accompagnement est très important . Il garantit une sécurité émotionnelle pour les 2. 


Le cadre est le suivant : 

  • Confidentialité absolue

  • Acceptation inconditionnelle, respect, non jugement de la personne accompagnée

  • Bienveillance sans complaisance

  • Engagement, co-responsabilité de la relation

  • Possibilité d’arrêter le coaching à tout moment à condition de prendre une séance pour en parler

  • Mise en autonomie de la personne accompagnée (non-dépendance).


 

Tout ce que nous venons de voir ensemble est mon approche et ma vision du métier de préparateur mental.


Certains diront la même chose alors que d’autres feront différemment et c’est très bien. Tant que le client sportif est satisfait et en sécurité, chacun peut faire comme il entend. 


C’est aussi l’avantage et la difficulté du métier qui est de savoir s’adapter en permanence à notre client, à son environnement et à ses demandes. 


Bonne transformation à tous !

8 vues0 commentaire

Comments


bottom of page